Fête des Normands

Aller en bas

Fête des Normands Empty Fête des Normands

Message par latitemiato le Mer 25 Sep - 20:22

Fête des Normands : et pour vous, c'est quoi être Normand ?
A l'occasion de la première Fête des Normands des 28 et 29 septembre, abécédaire, qui "caractérise" la Normandie et le fait de se sentir normand...

La première Fête des Normands se tiendra les 28 et 29 septembre 2013, à la Saint-Michel, sur les cinq départements que compte la Région.
On les reconnaît souvent à leur parler, à leurs expressions typiques, à une réputation (peut-être infondée ?) d’une tendance à la pingrerie…

et pour vous, c'est quoi être Normand ?

A… comme Avarice : qui n’a pas jamais entendu, au détour d’une conversation : « Ha, tu es bien Normand toi », pour traduire le grand souci d’écononomie, voire une tendance à la pingrerie des Normands, dont la réputation est d’être « près de leurs sous ». Un trait de « prétendu » caractère, que les auteurs normands n’ont pas manqué aussi de décrire dans leurs romans sur la Normandie.

B… comme Bayeux : et sa célèbre tapisserie qui se présente sous la forme d’une longue broderie de 70 mètres et qui décrit la conquête normande de l’Angleterre en 1066.

C… comme Cidre : boisson incontournable, et fabriquée à base d’un fruit non moins emblématique de la Normandie : la pomme.

D… Comme Ducs de Normandie : ils font partie de l’Histoire fondatrice de la Normandie. Rollon, Guillaume longue épée, Jean sans terre, Richard Cœur de Lion, et, évidemment, Guillaume le Conquérant : toute une lignée de Normands, dont les contemporains continuent aujourd’hui de parler avec fierté. Une fierté toute normande…

E… comme Étretat : ces célèbres falaises font la fierté des Normands et ont même inspiré, comme chacun sait, Maurice Leblanc, pour ses célèbres aventures d’Arsène Lupin dans l’Aiguille creuse.

F… comme Fromage(s) : être Normand, c’est vanter la profusion de fromages qui identifient la région et dont le plus emblématique est certainement le camembert. Mais il y a aussi le Livarot, le Pont L’Évêque, le Neufchâtel… Une région où les gourmands n’ont que l’embarras du choix.

G… comme Guillaume le Conquérant : le seul qui fut sacré roi d’Angleterre, le symbole s’il en est d’une Normandie puissante et fière. Son nom est inscrit partout en Normandie, sur des rues, des ponts, des bâtiments… Et bien entendu, on peut toujours visiter les châteaux où il séjourna et vécut en Normandie.

H… Hastings : ou la célèbre bataille de 1066, qui marqua le début de l’épopée de Guillaume le Conquérant pour la conquête de l’Angleterre. Encore un acte fondateur de la fierté normande, qui demeure toujours chez beaucoup de Normands aujourd’hui.

I.. comme Impressionnisme : on a coutume de dire que la Normandie est le berceau de l’Impressionnisme, un art consacré actuellement, et encore jusqu’au dimanche 29 septembre 2013, par l’exposition Éblouissants reflets, au musée des Beaux Arts de Rouen, notamment.

J… comme Juno : l’une des plages du Débarquement des forces alliées, le 6 juin 1944, une page marquante de l’histoire mondiale, que les Normands n’oublient pas, bientôt 70 ans après.

K… comme Kirkby : que signifie Kirkby, vous demanderez-vous peut-être ? C’est tout simplement le nom de plusieurs villes du Royaume-Uni, dont l’équivalent français se trouve être Criquebeuf, nom de commune répandu dans les départements de Normandie. Une manière de plus de montrer que se sentir Normand, c’est inévitablement retrouver quelques-unes de ses racines en Angleterre.

L… comme Léopard : l’emblème attaché au blason normand, qui sert également de ralliement à la Normandie dans son ensemble.

M… comme Méfiance : on a tendance à dire que le Normand est méfiant… Mais selon Nathalie Hersent, de l’association Dreknor, qui participe à la Fête des Normands, à Carentan (Manche), ce trait que l’on prête aux Normands vient du fait que l’on a « du mal à le cerner au début. Mais une fois qu’on l’a pour ami, c’est pour la vie. On dit du Normand qu’il est froid, pas avenant, alors que c’est faux ».

N… comme Normandie : tout simplement… pour évoquer l’une des plus anciennes régions de France, alors royaume et dont les racines sont fortement ancrées dans le sentiment d’identité normande des Normands contemporains.

O… comme Orléans : et sa célèbre pucelle Jeanne d’Arc, qui fut brûlée vive à Rouen, en Normandie. Une des tragédies qui a aussi fait l’histoire des Normands, qui n’ont pas oublié le martyr de Jeanne.

P… P’têt bin qu’oui, p’têt bin qu’non : l’expression qui caractérise invariablement les Normands, qui souvent reconnaissent eux-mêmes l’utiliser d’une manière ou d’une autre… Non pas que le Normand soit indécis et qu’il ait du mal à prendre une décision, mais surtout parce qu’il veut se donner le temps de réfléchir à la meilleure réponse ou alternative possible.

Q… comme Québécois : parce que la Normandie vit aussi au-delà de ses frontières, outre-Atlantique. Le parler québécois notamment a d’étranges similitudes et résonances avec un autre patois de Normandie, à savoir le Cauchois.

R… comme Rien : tous les Normands se reconnaîtront sûrement dans cette propension à ajouter un «rien » dans toutes les phrases. « Il fait rien beau », « C’est rien bien », « J’ai rien faim » : autant de « rien » qui rend le propos presqu’incompréhensible, pour qui n’est pas Normand.

S… comme Saint-Clair-sur-Epte : ou le traité conclu en 911 par le chef viking Rollon, acte fondateur de la Normandie. Certainement l’une des raisons pour lesquelles les Normands aiment à dire qu’ils descendent des Vikings.

T… comme Trou normand : tout Normand qui se respecte a déjà au moins une fois goûté dans sa vie au Trou normand, et, pour ce faire, dispose toujours chez lui d’une bonne bouteille de calva (à consommer évidemment avec modération !). Une tradition qui a d’ailleurs essaimé au-delà des frontières normandes et qui constitue l’un des temps forts de tout repas de fête.

U… comme Union des deux Normandie : un sujet qui fait débat entre les tenants d’une Normandie réunifiée et les autres, qui estiment que la Basse-Normandie et la Haute-Normandie, doivent continuer à exister. Un vaste débat…

V… comme Vache… ou Viking : les vaches normandes sont indissociables du paysage normand. Mais, impossible de passer sur la lettre V, en ignorant que les Normands sont nombreux à revendiquer leurs racines Viking. Deux traits, qui là encore, font la Normandie et les Normands.

W… comme Whisky : pas besoin d’aller en Amérique pour déguster du whisky. En Normandie, il existe en effet le Thor Boyo, le Brut de Fût et le Sleipni : trois marques de whisky fabriquées à la Ferme Brasserie de la Chapelle-Saint-Ouen, en Seine-Maritime, qui montrent que les Normands savent créer leurs propres produits du terroir.

X… On cherche encore.

Y… comme Y’r'pleut : une autre expression qui fait que tous les Normands se reconnaissent, où qu’ils soient.

Z… comme Z’armorqueurs : et oui, les Rouennais vont s’identifier sans souci dans cette expression typiquement de chez eux, qu’ils ont coutume d’utiliser pour dire qu’ils sont de Rouen, « le Pays des z’armorqueurs », entendez par là, les remorqueurs, qui évoluent sur la Seine.
latitemiato
latitemiato
Admin

Messages : 136
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum